Beignets finlandais du 1er mai

le

Le 1er mai a des significations différentes selon le pays dans lequel on se retrouve. C’est en même temps la fête du printemps, la fête des travailleurs et, en Finlande, une fête combinée des travailleurs et des bacheliers qu’on appelle « Vappu » : en effet, ce jour-là tous les anciens bacheliers dépoussièrent leur chapeau de bachelier (une sorte de casquette en velours blanc à visière noire) et font la fête, surtout la veille du 1er mai.

Quand la vie n’est pas teintée de coronavirus et de ses conséquences, cette fête de Vappu mélange plusieurs codes : la survivance des vieux rites païens, la célébration ancestrale de l’arrivée du printemps, la fête du Travail et celle des étudiants. C’est une phénoménale explosion de liesse, deux jours entiers de pure folie totalement indescriptible.

Le 1er mai est l’occasion d’aller pique-niquer en famille dans les parcs ou déjeuner au restaurant. Les spécialités du Premier Mai incluent les pâtisseries telles que les beignets traditionnels accompagnés de l’hydromel maison appelé “Sima” préparé à partir de l’eau, jus de citron, sucre de canne et levure, préparé pendant 5 jours avant Vappu.

Comme toute Finlandaise qui se respecte, j’ai bien sûr préparé des beignets ou Munkki et du Sima. J’en ai fait une double portion: j’en ai apporté aux voisins et j’en ai congelé une bonne partie.

Voici la recette des beignets finlandais de Vappu (de ce blog finlandais) :

Pâte :

  • 100g beurre
  • 25cl lait demi-écrémé 
  • 25g levure fraîche
  • 10cl sucre fin
  • 1CS cardamome
  • 3/4cc sel
  • 1 oeuf
  • Environ 80cl farine

Faire fondre le beurre. Tiédir le lait et émietter dedans la levure fraîche. Ajouter le sucre, la cardamome, le sel et l’oeuf. Ajouter d’abord la moitié de la farine petit à petit, en bien mélangeant avec la fourchette en bois. Puis continuer à mélanger énergiquement avec la fourchette ou dans le robot pâtisserie avec le pétrin. Ajouter le beurre fondue dans la pâte lorsqu’il reste environ 1/3 de la farine. La pâte est prête lorsqu’elle est souple et se détache des parois du bol. Faire lever sous un torchon minimum 45 min ou jusqu’à ce qu’elle est doublée en volume.

Cuisson :

Répartir la pâte en environ 15 boules. Soit faire des beignets en boule soit des beignets avec un trou au milieu. Dans ce cas-là, former de chaque boule une longue ficelle dont on forme un cercle, en pinçant bien les extrémités pour fermer le cercle. Faire lever les beignets formés sous un torchon environ 30 min. Pour la cuisson, prendre une casserole à parois hauts et verser environ 1 litres d’huile de colza ou de tournesol au fond. Chauffer l’huile à +180 degrés. Si l’huile n’est pas assez chaude, les beignets vont tomber au fond. Si l’huile est trop chaude, ils seront cuits trop vite et ne seront pas assez cuits de l’intérieur.

Poser en faisant attention 3-4 beignets dans l’huile. Lorsque le beignet est cuit d’un côté, retourner le beignet et cuire de l’autre côté. Après la cuisson, on dépose le beignet dans un bol recouvert de sopalin pour enlever l’excès d’huile. Puis on met le beignet dans un sac plastique rempli de sucre fin pour le couvrir de sucre. C’est prêt pour la dégustation !

Vapun parhaat munkit

Muistoissani Suomen vapusta, vappusää on usein ollut kolea. Yleensä täällä Ranskassa vappuna on lämmin ilma, mutta tänään vappupäivänä oli kyllä tosi kolea ilma. Lähdimme viiden aikaan lenkille optimistisesti T:n kanssa, vaikka taivaalta satoi jo muutama pisara. Ja tuntia myöhemmin palasimme litimärkinä kotiin. Onneksi saimme lämmiteltyä saunassa, jonka C oli laittanut päälle soitettuani lenkkipolun varrelta.

Olen varmasti jo kymmenen vuoden ajan tehnyt joka vappu munkkeja. Joskus teen myös simaa, kuten tänä vuonna, ravintolakoulu Perhon ohjeella. Tämä Kinuskikissan vappumunkkiohje on aivan loistava. Siinä on kaikki mittasuhteet aivan täydelliset, ei tarvitse edes käsin vaivata taikinaa, koko homma hoituu ihan vaan puuhaarukalla voimakkaasti sekoittaen.

Tänä vuonna tuplasin tämän taikinan ja saimme yhteensä 33 kpl (!) isoja rinkilämunkkeja, joiden joukossa oli muutama pyöreäkin munkki. Ensi vappuna olisi kiva tehdä hillolla täytettyjä munkkeja, jos ehdin siihen mennessä hankkimaan teräväkärkisen täyttämiskärjen vai miksi niitä kutsutaan. Onneksi minulla on jo paistomittari, niin on kätevä aloittaa paistamisurakka heti kun öljy on kuumentunut 180-asteiseksi. Melkein inhottavin vaihe munkkien teossa on mielestäni se, kun jäähtynyt öljy on laitettava takaisin pulloon ja kierrätykseen.

Tässä linkki Kinuskikissan blogin vappumunkkeihin.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Satu dit :

    Loistoidea sokeroida pussissa! Nimimerkki ”sokeria kaikkialla alakerrassa”

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s